>> Je vous aide à choisir votre bâche ?

Panier  

(vide)

Besoin d'aide ?



Contactez-nous par mail


Appelez-moi au

lundi-vendredi 8h-12h/13h30-18h

Coin déstockage

Coin destockage

Rejoignez-nous

Démarche qualité

Un défaut, une erreur ? Nous sommes bons joueurs : en cas de dysfonctionnement, nous vous échangeons votre bâches.*

*Sous condition d'évaluation de votre dossier.

Nos bâches PVC sont de fabrication française.

Notre exigence fait la différence :

  1. Le choix de matières premières de qualité (Sélection rigoureuse des fournisseurs)
  2. Contrôle qualité à toutes les étapes
  3. Respect de nos engagements (transport, qualité, etc.)
  4. Spécifications rigoureuses : fiches techniques à votre disposition
  5. Nous travaillons même ce qui ne se voit pas: ajout systématique d'adjuvants de protection contre les UV

Bâches Direct vous donne la parole ! Vous avez une suggestion, une remarque, une proposition ? Contactez-nous via le formulaire de réclamation.

Écrivez-nous

Cadeaux

Plus que 0,00 € pour obtenir :

D.I.Y : Création d'une véranda à prix bas

Publié le 07/07/2015

 

La véranda est l’un des endroits les plus formidables de la maison. C’est pour cette raison que vous méritez d’en 
posséder une. Cependant, force est de reconnaitre que le coût de sa construction peut être très onéreux. Mais il 
existe quand même des moyens permettant de contourner cela. C’est d’ailleurs ce que nous allons voir dans cet 
article. Avant tout, nous allons toutefois aborder sur les démarches administratives nécessaires à la construction.
Se renseigner auprès de la mairie sur la faisabilité du projet
Avant de commencer les travaux, il est nécessaire de se rendre à la mairie afin de savoir le coefficient d’occupation 
des sols (COS) qui détermine le pourcentage pour l’extension possible de votre habitation. D’ailleurs, la construction 
d’une véranda dont la superficie dépasse les 20 m² est soumise à l’obligation d’obtention d’une autorisation 
administrative. 
Quel matériau pour ma véranda ?
Après obtention du feu vert des autorités publiques, vous pouvez choisir le matériau qui sera utilisé pour la 
construction des ossatures de votre véranda. D’une manière générale, les vérandas faites en bois ou en acier sont 
conçues par les artisans, alors que celles faites en aluminium sont en grande majorité l’œuvre des « vérandalistes ». 
Mais cela n’empêche qu’il vous est quand même possible d’en construire grâce aux conseils fournis sur notre blog. 
Quoi qu’il en soit, nous allons vous présenter les avantages de chacun des matériaux cités précédemment. 
Une véranda en acier ?
L’acier est le matériau d’excellence pour les vérandas. Il avait équipé les premières constructions de ce genre, mais 
avait été abandonné au 20e siècle du fait de sa tendance à rouiller. Cependant, de nos jours, on peut éviter cela en 
utilisant des peintures polyuréthane ou Époxy. L’avantage principal de ce métal est sa solidité.
Le bois comme matériau de fabrication d’une véranda
Bien que peu de personnes optent pour le bois comme ossature de leur véranda, il faut dire que ce matériau possède 
des qualités inégalables. Effectivement, il s’adapte à tout type d’architecture et offre une élégance remarquable. Le 
seul bémol étant la difficulté de trouver des essences assurant une durabilité exceptionnelle à la véranda. 
L’aluminium
Les principaux avantages de l’aluminium sont sa légèreté, sa solidité et sa brillance. Il est aussi facile à entretenir. Ce 
matériau est en plus inaltérable et supporte ainsi très bien les intempéries. Par contre, il est très conducteur et nous 
expose de ce fait à un grand risque d’électrocution. Mais les constructeurs ont déjà mis au point des solutions 
permettant d’éviter cela, notamment, en mettant en place de ponts thermiques en barrettes de polyamide.  
La pose de la fondation
Une véranda sans fondation n’arrivera pas à durer longtemps. De plus, cette partie inférieure de la construction 
constitue une isolation thermique. Pour une meilleure solidité, l’idéale est de creuser une dalle d’une profondeur de 
60 cm à 1 m. Cet enfoncement varie notamment en fonction de la nature du sol. La dalle de la fondation quant à elle 
sera posée sur le sol. Pour cela, une épaisseur d’au moins 5 cm est conseillée. Veillez aussi à ce que le dosage entre 
ciment et sable soit en relation avec la composition du sol.
Mise en place de la structure
Une fois la fondation terminée, il ne vous reste plus qu’à monter les ossatures de votre véranda. Prévoyez ici de 
multiples ouvertures afin de laisser l’air circuler correctement. Pour cela, vous avez la possibilité de faire appel à des 
professionnels qui conçoivent des portes et des fenêtres sur mesure. Quand la structure est prête dans son 
ensemble, il ne reste plus qu’à mettre la bâche transparente 400g anti UV en place.

La véranda est l’un des endroits les plus formidables de la maison. C’est pour cette raison que vous méritez d’en posséder une. Cependant, force est de reconnaitre que le coût de sa construction peut être très onéreux. Mais il existe quand même des moyens permettant de contourner cela. C’est d’ailleurs ce que nous allons voir dans cet article. Avant tout, nous allons toutefois aborder sur les démarches administratives nécessaires à la construction.

 

Se renseigner auprès de la mairie sur la faisabilité du projet

 

Avant de commencer les travaux, il est nécessaire de se rendre à la mairie afin de savoir le coefficient d’occupation des sols (COS) qui détermine le pourcentage pour l’extension possible de votre habitation. D’ailleurs, la construction d’une véranda dont la superficie dépasse les 20 m² est soumise à l’obligation d’obtention d’une autorisation administrative. 

 

Quel matériau pour ma véranda ?

 

Après obtention du feu vert des autorités publiques, vous pouvez choisir le matériau qui sera utilisé pour la construction des ossatures de votre véranda. D’une manière générale, les vérandas faites en bois ou en acier sont conçues par les artisans, alors que celles faites en aluminium sont en grande majorité l’œuvre des « vérandalistes ». 

 

Mais cela n’empêche qu’il vous est quand même possible d’en construire grâce aux conseils fournis sur notre blog. Quoi qu’il en soit, nous allons vous présenter les avantages de chacun des matériaux cités précédemment. 

 

Une véranda en acier ?

 

L’acier est le matériau d’excellence pour les vérandas. Il avait équipé les premières constructions de ce genre, mais avait été abandonné au 20e siècle du fait de sa tendance à rouiller. Cependant, de nos jours, on peut éviter cela en utilisant des peintures polyuréthane ou Époxy. L’avantage principal de ce métal est sa solidité.

 

Le bois comme matériau de fabrication d’une véranda

 

Bien que peu de personnes optent pour le bois comme ossature de leur véranda, il faut dire que ce matériau possède des qualités inégalables. Effectivement, il s’adapte à tout type d’architecture et offre une élégance remarquable. Le seul bémol étant la difficulté de trouver des essences assurant une durabilité exceptionnelle à la véranda. 

 

L’aluminium

 

Les principaux avantages de l’aluminium sont sa légèreté, sa solidité et sa brillance. Il est aussi facile à entretenir. Ce matériau est en plus inaltérable et supporte ainsi très bien les intempéries. Par contre, il est très conducteur et nous expose de ce fait à un grand risque d’électrocution. Mais les constructeurs ont déjà mis au point des solutions permettant d’éviter cela, notamment, en mettant en place de ponts thermiques en barrettes de polyamide.  

 

La pose de la fondation

 

Une véranda sans fondation n’arrivera pas à durer longtemps. De plus, cette partie inférieure de la construction constitue une isolation thermique. Pour une meilleure solidité, l’idéale est de creuser une dalle d’une profondeur de 60 cm à 1 m. Cet enfoncement varie notamment en fonction de la nature du sol. La dalle de la fondation quant à elle sera posée sur le sol. Pour cela, une épaisseur d’au moins 5 cm est conseillée. Veillez aussi à ce que le dosage entre ciment et sable soit en relation avec la composition du sol.

 

Mise en place de la structure

 

Une fois la fondation terminée, il ne vous reste plus qu’à monter les ossatures de votre véranda. Prévoyez ici de multiples ouvertures afin de laisser l’air circuler correctement. Pour cela, vous avez la possibilité de faire appel à des professionnels qui conçoivent des portes et des fenêtres sur mesure. Quand la structure est prête dans son ensemble, il ne reste plus qu’à mettre la bâche transparente 400g anti UV en place.


Publié par Laurent Lefebvre

Cet article a t-il été utile ?

Article précédent Article suivant